Se transformer, TOUS LES ARTICLES

Opération sourire gingival ~ J+1 après l’opération

J+1 Après l’opération

6h

Mon copain m’annonce qu’il va devoir rentrer pour s’occuper de Junior, notre chien et de Curly, notre chat. Il va en profiter aussi pour se reposer car il n’a quasiment pas dormi de la nuit, tout comme moi. Je suis triste qu’il parte, je m’étais habituée à sa présence et son soutien mais je comprend et puis de toute façon je suis tellement rincée par cette nuit que je vais en profiter pour dormir du mieux que je pourrais.

Dans la matinée, j’ai encore envie de faire mes besoins mais cette fois, je n’ai plus envie d’embêter les soignantes alors je décide de prendre mon courage à deux mains et de me lever. Je prend tant bien que mal ma perfusion à roulette et direction les toilettes. Je manque de tomber à plusieurs reprises car je tiens à peine sur mes jambes mais qu’importe, je veux réussir à aller aux toilettes toute seule ! 👊😝

J’arrive à destination épuisée mais je suis tellement fière de moi d’avoir réussi ! Le retour au lit se passera sans problème et je me rendors apaisée.

La 1ère visite du chirurgien

8h

Le chirurgien rentre dans ma chambre sans se soucier si je dors ou pas, je sursaute en le voyant. Il me demande si je vais bien, je fais toujours un signe oui de la tête mais je lui montre tout de même ma gorge. Il m’explique que l’irritation de la gorge est normale à cause de l’intubation pendant l’opération. Il ajoute :

« L’opération s’est très bien déroulée, vous n’avez pas le visage très gonflée, c’est étonnant. On va venir vous nettoyer le sang des narines avec du serum physilogique. Si vous avez vomi, c’est normal, c’est à cause du sang ingéré pendant l’opération, ça dure les 2 premiers jours environ et après ça s’arrête. » Il fait une pause et me dit « Ce sont les deux pires jours après ça ira beaucoup mieux, vous inquiétez pas… » 

Je sais pas si cette phrase m’a rassuré ou plutôt effrayé car intérieurement je me dis « Que va-t-il encore m’arriver d’autre jusqu’à demain ?! »

Puis je me redis que ça fait partie des conditions de l’opération et que je dois en accepter toutes les conséquences.

Le chirurgien finit par m’expliquer comment vont se dérouler les prochains jours niveau alimentation et hygiène de la bouche ainsi que des conseils à respecter pour dormir et éviter les gonflements du visage. Il s’en va comme il est arrivé, brusquement et j’ai un peu de peine à enregistrer toutes les informations qui vient de me bombarder. Je suis quand même rassurée qu’il soit passé me voir et qu’il me confirme que tout ce soit bien passé durant l’opération.

14614387_1649316785359032_1931871199_o
Le 2ème jour

10h

Depuis l’opération je ne me suis toujours pas lavée, j’ai encore ma tenue de bloc sur moi et mes cheveux sont dans un état inimaginable, ils sont tout emmêlés à cause de bandeau réfrigérant autour de ma tête avec des bandes agrippantes qui s’accroche aux cheveux, je n’en peux plus d’être comme ça. Cela tombe bien, une infirmière arrive pour me dire que l’on va essayer de se laver ensemble, prendre une douche et faire un bain de bouche. Je suis à la fois hyper contente et anxieuse à l’idée de devoir me déshabiller devant quelqu’un et devoir surtout affronter mon regard devant le miroir. On arrive ensemble dans la salle de bain et je me regarde enfin dans la glace …

Ma lèvre du bas a triplé de volume, j’ai les joues gonflées, des bandages sous le nez plein de sang et un bandages sur le menton. J’ai du mal à me reconnaître mais je ne suis pas si choquée que ça finalement, je me dis que ça aurait pu être pire.

La broche à cheveux

L’infirmière m’enlève mon bandeau réfrigérant de la tête et me dis qu’on va brosser les cheveux, seulement je lui fais comprendre que j’ai oublié ma brosse à la maison :

« Oh vous l’avez oublié ? » me dit elle embarrassé.

Elle fouille dans ma trousse de toilette et tombe sur quelque chose d’inattendu…

Elle prend une broche à cheveux que ma marraine m’avait offerte quelques temps avant de décéder auquel je tiens énormément. Je ne savais pas que je l’avais pris dans mes affaires et je suis étonnée qu’elle la trouve !

Ne sachant pas tout ça, l’infirmière me dis :

« On a qu’à l’utiliser pour brosser vos cheveux avec ses petits pics »

Je souris intérieurement, je jubile même, cette situation est improbable ! Quelques instants plus tard, la dame me coiffe les cheveux avec la broche à cheveux de ma marraine et je le ressens comme un clin d’œil qu’elle me fait de là-haut, je suis aux anges non seulement parce que je pense à elle mais aussi parce que je vois mes cheveux se démêler petit à petit devant mes yeux et je me sens beaucoup mieux après.

Je revis

Ensuite elle me montrera comment faire pour le bain de bouche qui ne doit pas se faire de manière classique :

Je dois garder la tête en bas, verser du liquide dans ma bouche, le faire glisser de gauche à droite délicatement et le recracher de la même manière.

Ce que j’arrive à très bien faire. Ce bain de bouche me fait revivre, la sensation est extraordinaire, c’est fou comme la moindre petite chose peut te rendre heureux dans ces moments là ! 😍

J’arrive à prendre ma douche toute seule tant bien que mal, j’ai l’impression de ne pas m’être lavé depuis une semaine, j’ai jamais autant aimé l’odeur de fleur d’oranger de mon gel douche que ce jour là ! Je me dis que quand mon copain reviendra tout à l’heure, il verra que je suis presque « toute belle » et là encore je jubile intérieurement.

Je me rend compte que tout devient jubilatoire, je fête intérieurement le moindre événement, j’ai l’impression d’être un bébé qui vient de naître et qui découvre les plaisirs simples de la vie. Mon état physique me met dans une telle situation d’humilité et de dépendance à l’autre qu’il ne peut en être autrement. Je suis reconnaissante de pouvoir vivre ce genre d’expérience et de me rendre compte de tout ça petit à petit.

Le 1er repas

12h

Une aide soignante entre et me dis que je dois commencer à manger. Cela fait environ 40 heures que je n’ai rien mangé et pourtant je ne ressens pas du tout la faim, c’est bien la première fois de toute ma vie ! 😜 Elle me sort une petite bouteille d’une boisson protéiné au Cappucino, la dévisse et me plante une paille dedans, elle me la donne et me dit :

-« Voilà, bon appétit ! » 

Je suis très étonnée car je me demande bien comment je vais faire avec mon visage tout boursouflé et ma lèvre du bas quasi plus grosse que mon nez ! 😱 Je tente quand même à quelques reprises d’aspirer à la paille ce liquide mais rien n’y fait, je n’ai aucune force avec ma bouche.

Je suis dépitée, l’odeur du cappuccino me fait gargouiller mon ventre finalement et je commence maintenant à avoir faim. Je finis par appeler une infirmière à l’aide du bouton rouge. C’est l’infirmière « de la broche » qui entre dans la chambre, je lui écris que je ne peux pas aspirer et elle répond étonnée :

« Mais qu’est-ce qu’elle vous a fait, elle a rien compris à ce que je lui ai dit ! »

Elle me met la boisson dans un verre avec un bec verseur et me dis « là ce sera beaucoup mieux ! »

J’essai alors de boire une petite gorgée mais cette fois c’est ma gorge qui m’en empêche ! 😤 Le liquide froid me fait terriblement mal à la gorge et il m’est impossible de boire ne serait-ce qu’une gorgée … Je garde espoir quand même en me disant que je le garde pour plus tard. Je finirais par boire une toute petite quantité de la bouteille, pas assez malheureusement pour me nourrir correctement.

Cela m’inquiète beaucoup sur le moment car je me demande comment je vais faire pour me nourrir normalement mais je me rendrais compte dans les jours suivant que malgré le peu de quantité de nourriture que j’ai absorbé durant le séjour, j’ai tenu le coup sans faire de malaise ou quoique ce soit d’autre d’inquiétant. J’apprend par la même occasion que le corps a besoin de beaucoup plus d’eau que de nourriture finalement car étant sous perfusion, mon corps était sans cesse hydraté et c’est ce qui je pense m’a aidé à tenir le coup. 💪😉

Quand l’infirmière reviendra, elle se rendra compte que je n’ai rien pu boire et me propose de me donner la même chose mais sous forme de crème à la vanille :

« ça passera peut être mieux comme ça » me dit-elle.

J’apprécie l’attention qu’elle me porte, même si c’est mon métier, je trouve qu’elle s’occupe de moi mieux que toutes les autres soignantes réunies car elle apporte une dimension humaine à notre relation en veillant à ce que je me sente toujours bien. Cela m’a beaucoup aidé à surmonter toutes ces épreuves.

L’infirmière

Je le lui dirais au bout du 3ème jour d’ailleurs alors qu’elle me change mes perfusions et qu’elle me rapproche la tablette de mon lit remplie de mouchoirs en papier, de mon verre au bec de canard, de l’eau et de tout le nécessaire « au cas où », je lui écris sur le petit tableau :

– » Vous vous occupez bien de moi, Merci »

Elle souris et me dit :

– » Merci, mais c’est mon travail, c’est normal. Si j’étais dans la même situation que vous, j’aimerais qu’on me fasse la même chose. »

Sous ces airs de modestie polie, je vois qu’elle est très touchée par ce que je viens de lui dire. J’ai les larmes aux yeux face à tant d’émotions partagée mais je les garde pour moi. Elle repart avec le sourire et plus tard dans la journée je la verrais encore plus attentionnée envers moi qu’elle ne l’était, comme si un lien s’était crée. Après ça je ne la reverrais malheureusement plus car l’équipe tourne et elle n’était pas là les deux derniers jours. Je me dis alors que j’ai bien fait de le lui avoir dit avant qu’elle ne parte, sans le savoir. ☺

14h

Je n’arriverai finalement pas à manger plus de 4 petites cuillères de crèmes protéinés mais psychologiquement, c’est comme si j’avais mangé et je suis rassurée. Je me met la télé car je me sens assez bien pour ne pas que la télé me casse trop la tête et je me met mon émission préféré du moment : « Mille et une vies » de Frédéric Lopez. J’espère juste à ce moment là que je ne vais pas pleurer comme d’habitude en entendant l’histoire du jour car ça risque devenir compliqué pour moi à gérer ! 😊 J’arrive à la regarder une bonne heure puis je m’endors. J’espère qu’à mon réveil, je trouverais mon copain au pied de mon lit…

Dans l’après-midi, je retenterais de me rendre à la salle d’eau toute seule pour aller faire mes besoins et j’y arriverai beaucoup mieux que dans la matinée. Une infirmière « Audrey » 😜 vient d’ailleurs me demander quelques minutes plus tard si je n’avais pas envie d’uriner ou si je m’y suis rendu seule. Je le lui fais un signe de la tête comme quoi j’y ai été, elle me dit que je n’aurais pas dû car il fallait que je sois accompagnée la première fois… Oups ! 😝

17h

Mon copain arrive dans la chambre, je suis toute joie, j’attendais ce moment avec impatience et il me prend dans ses bras. Il me dit que j’ai l’air mieux ce que je lui confirme. Nous passons la soirée ensemble devant la télé mais un mal de tête et une toux impitoyable vient me gâcher la soirée.

19h

Le chirurgien repasse me voir pour vérifier mon état, il me dis que je dois sans cesse manger même si je n’ai pas faim, boire aussi tant que je peux et dormir le plus assise que je peux pour éviter les gonflements du visage. Je lui montre encore ma gorge qui me fait affreusement mal et il me répète que c’est normal mais je sais que ça ne l’est pas, surtout quand des toux viennent s’ajouter en plus, ce que je ne lui dis pas… Il me dis ensuite que je vais devoir faire une radio le lendemain et que je pourrais partir vendredi selon comment je me sens.

La nuit

J’aurais encore beaucoup de mal à dormir cette nuit là même si les vomissements eux se sont arrêtés, je suis réveillée par des quintes de toux incessantes, les envies de faire pipi toutes les heures ou la douleur à la mâchoire. Sans compter les soignants qui entrent toutes les deux heures pour changer les perfusions d’anti-douleurs, mes poches de glace, prendre ma tension et ma température.

La suite des épisodes par ici → J+2 Après l’opération

————————————-

J’espère que vous prenez plaisir à suivre mon aventure avec moi, j’en ai pris à l’écrire en tout cas et je compte bien vous tenir informés de l’avancement des choses dans les jours et les semaines à venir. 👍

N’hésitez pas à me poser toutes vos questions ici ou en privée, comme bon vous semble et à me suivre au quotidien sur mes réseaux sociaux chouchous :

→   INSTAGRAM

→   FACEBOOK

                           →   SNAPCHAT 👻 Samantine D

A Très vite et n’oubliez pas

❤ Stay Positive ❤

4 thoughts on “Opération sourire gingival ~ J+1 après l’opération”

  1. Dans quel clinique à Tu été opérer ?
    Je me fait opérer dans moin de 2 semaines … Le stress commence à monter pour moi .. surtout quand je lit l’histoire frs vomissement .. c’est ce que je redoute le plus..

    Aimé par 1 personne

    1. Au moins tu es prévenu moi personne me l’avait dit ! 😁 J’ai été opéré à la clinique des 4 pavillons à Lormont, à côté de Bordeaux 😉 C’est normal que tu sois un peu stressé mais tu approches le but et franchement aujourd’hui je peux te dire que je regrette pas du tout ! Le bien être ressenti vaut largement les efforts et les sacrifices qu’on a fait ! 😉👍 Prépare toi juste psychologiquement à ce que la 1ere semaine soit un peu difficile, c’est bouleversant au début car on a l’impression d’être tout à tout infirme et complètement dépendant des autres mais les soignants sont la pour nous accompagner dans cette épreuve, tout est organisé autour ne t’inquiète pas. Pense juste à prendre un tableau comme j’ai fait pour communiquer, des mouchoirs à tirer et si tu peux être entouré par un membre de ta famille ou ami c’est encore mieux ça aide beaucoup à garder le moral. Bon courage à toi en tout cas pour cette épreuve. ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s